top of page

Communiqué sur la fermeture d’un bureau de poste à Bagneux

RÉINVESTIR LA POSTE - Ce samedi 16 juillet, le bureau de poste de l'avenue Henri Barbusse à Bagneux ferme ses portes, dégradant ainsi un service public essentiel aux habitants. Je déplore cette décision.


J'ai donc interpellé le délégué territorial du groupe La Poste dans les Hauts-de-Seine, Monsieur Jean Bernard Ponthus. Je le remercie d'être venu me présenter le dossier avec Madame Laetitia Laborderie, directrice adjointe pour le département.


La décision prise s'inscrit dans un contexte où La Poste conserve le monopole sur le courrier, activité déficitaire. Elle est en revanche en concurrence sur le colis, beaucoup plus rentable, notamment avec Amazon. Comme d'habitude, on nationalise les coûts, on privatise les profits. Pour compenser ses pertes, le groupe choisit de vendre des bâtiments afin de renflouer les caisses.


Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment se fait-il que l’État laisse Amazon rogner petit à petit notre service public postal ? Macron a été désavoué lors des dernières élections législatives. Les Uber Files mettent en lumière son refus d'affronter les multinationales américaines. Cette passivité ravage le pays.


J'ai été élu pour rompre avec cette logique. Notre objectif doit être de défendre un service public fort, de remettre l’État au cœur des grandes entreprises nationales comme La Poste en lui rendant notamment le monopole naturel sur le courrier, les colis et la communication.


Je défendrai cette position sans relâche à l'Assemblée Nationale.


Aurélien Saintoul,

Député des Hauts-de-Seine

Comments


bottom of page