top of page

Proposition de loi visant à créer un jour férié en hommage aux morts du travail

Je présentais hier matin une proposition de loi visant à rendre férié le 10 mars, en hommage aux accidentés et morts du travail. Chaque jour en France 🇫🇷, trois personnes meurent au travail. Notre pays est l’un de ceux en Europe où les accidents du travail sont les plus nombreux.


Précarisation des conditions de travail, fragilisation de l’assurance chômage et report de l'âge de départ à la retraite : Emmanuel Macron n’a rien fait pour endiguer ce drame.


Cette situation est inacceptable et le silence qui l’entoure doit cesser.


La date du 10 mars n'est pas choisie au hasard. Elle commémore le tragique anniversaire de la catastrophe de Courrières, qui s’est produite le samedi 10 mars 1906 et a causé la mort de 1099 ouvriers. Il s’agit de la plus importante catastrophe minière en Europe.


Encore aujourd’hui, ce sont environ 1200 personnes qui meurent chaque année à cause de leur travail. Les familles des victimes sont parfois confrontées à une véritable omerta, à une attitude fuyante sinon indécente des employeurs.


Dans ce contexte, reporter l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans est inconscient. J'ai interrogé plusieurs fois le ministre Olivier Dussopt sur ce sujet. Il n'a jamais répondu à mes préoccupations.


Dans la continuité de cette proposition de loi, j'organiserai le 5 avril à l'Assemblée nationale un colloque dédié à la question de la santé au travail.



Comments


bottom of page