top of page

AUDITION D'AMNESTY INTERNATIONAL SUR LES TRANSFERTS D'ARMES À ISRAËL

1,4 million de personnes sont réfugiées à Rafah. Leurs vies sont en péril. La CIJ a d'ores et déjà reconnu un risque de génocide dans la bande de Gaza. Notre pays ne peut pas être complice de ce massacre.

 

La France est signataire de la Convention sur le génocide et du Traité sur le Commerce des Armes. Avec la décision de la CIJ et l’offensive sur Rafah décidée par Benyamin Netanyahou, Emmanuel Macron n'a plus le choix : il doit suspendre les livraisons d’armes à Israël.

 

Depuis quatre mois j'interpelle le ministre des armées Sébastien Lecornu à propos de ces transferts d'armes. Je demande également son audition en urgence devant la commission de la défense nationale et des forces armées.

 

Mes requêtes demeurent pourtant sans réponse, au moment où d'autres états comme l'Espagne ou les Pays-Bas agissent. Cette situation n'est plus acceptable. Le ministre doit venir rendre des comptes à la représentation nationale !






Comments


bottom of page