top of page

Démolition de la tour INSEE à Malakoff : l'État doit revoir sa copie !

J’étais hier soir à Malakoff où se tenait une réunion de “concertation” organisée par les ministères des affaires sociales pour évoquer le projet de destruction/reconstruction de la tour Insee.


Ce bâtiment emblématique risque d’être détruit pour être remplacé par une nouvelle tour qui coupera la ville de Paris.


Depuis des mois, les citoyens et les élus alertent et questionnent la pertinence du projet, notamment du point de vue écologique. Une pétition a d’ores et déjà récolté plus de 18 000 signatures pour s’opposer à ce projet mais l’État reste sourd aux interrogations des citoyens et des élus. Il a quasiment rompu la discussion avec la municipalité de Malakoff.


J’ai moi-même interpellé les services de l’État à de nombreuses reprises. Question écrite au gouvernement, appels et mails au ministère : chaque opération est restée sans réponse.


Lors de la réunion de présentation du projet, l’architecte a admis que la commande de l’État n'impliquait pas de trancher entre une réhabilitation et une destruction, et que seule la seconde option lui avait été soumise. Peu après, c’était au chef de projet de reconnaître que “le critère essentiel pour l'Etat était la performance économique”. Lorsque j'ai relevé ce propos, il a dû revenir en arrière et préciser "un des critères essentiels". Chacun appréciera la sincérité du propos.


Pour ma part, j'ai dit et répété hier soir aux services de l’État qu’ils ne pouvaient espérer mener un tel projet contre la ville et ses habitants et devaient donc revoir leur copie.






Comments


bottom of page