top of page

Résolution de soutien à l'Ukraine : je défends la position du groupe France Insoumise



Hier soir était votée dans l'hémicycle une résolution de soutien au peuple ukrainien face à l'invasion conduite par la Russie depuis le 24 février 2022.


Contrairement à ce qu'expliquent les macronistes, la résolution adoptée hier n'était pas qu'une simple résolution de soutien à l'Ukraine : elle constitue une instrumentalisation du conflit visant à renforcer la structure de l'OTAN et le concept d'une défense européenne.


La prépondérance étasunienne dans l’OTAN ne fait aucun doute. Ce texte est donc contradictoire : il plaide pour une Europe souveraine qui resterait... dépendante de l’OTAN.


De plus, nous ne croyons pas à la souveraineté européenne, car il n'existe pas UN peuple européen.


Cette résolution n'évoque même pas la question de la paix. Elle est maximaliste et propose des sanctions toujours plus fortes, sans préciser la nature de celles-ci et en faisant fi de l'important lot de sanctions déjà adoptées par l'Europe.


Nous n'étions donc pas opposés au principe de cette résolution, mais à ses modalités. Ce texte n’a par ailleurs aucune portée concrète ni opérationnelle : il arrive 9 mois après le début de l'invasion.


Aussi, cette résolution est à contretemps des récentes prises de position d’Emmanuel Macron, du ministre Sébastien Lecornu et de nos alliés. Pour exemple, le chef d'État major américain Mark Milley, a reconnu qu’aucune victoire n’était possible “pour Moscou ni pour Kiev”. Le ministre des Armées, Monsieur Lecornu, a pour sa part précisé dans le JDD qu’”aucun conflit ne se termine sans une issue de nature politique et diplomatique”.


Enfin, personne ne peut accuser la France Insoumise et Jean-Luc Mélenchon de complaisance à l’égard de Vladimir Poutine. Notre groupe a été le seul à recevoir aussi bien une délégation ukrainienne que des opposants russes à la guerre, à l'instar du socialiste Alexey Sakhnin.

Comments


bottom of page